Remèdes et astuces pour soulager les nausées et vomissements pendant la grossesse

nausées de grossesse

Remèdes et astuces pour soulager les nausées et vomissements pendant la grossesse

Les nausées de grossesse, parlons-en…

Les nausées de grossesse : un des maux de grossesse dont on parle le plus pendant le premier trimestre. Et elles peuvent être très handicapantes…
Nous ne sommes pas égales face aux nausées de grossesse, certaines n’en auront pas du tout, d’autres légèrement au réveil et puis il y a celles qui n’ont pas de chance et qui voient toute leur grossesse accompagnée de nausées.

nausées de grossesse

Elles peuvent démarrer dès les premières semaines comme un peu plus tard et généralement, nous disons bien généralement, elles s’en vont à la fin du premier trimestre de grossesse.
Il y a aussi celles qui vomissent et ont du mal à manger et celles qui au contraire ont l’appétit grandissant.

Bref, il y a autant de cas que de femmes mais nous allons essayer de vous aider à passer le plus sereinement possible cette période pas très drôle. Je m’appuierai sur mon expérience même si elle n’est évidemment pas généralisable. N’oublions pas que chaque femme est différente tout comme chaque grossesse !

Tout d’abord, pour essayer de garder le moral il faut se dire que ces nausées sont bon signe ! En effet, elles apparaissent à cause de l’augmentation de l’hormone HCG. Appelée « hormone de grossesse », elle assure le bon déroulement du développement de l’embryon. Ne pas y voir un mauvais signe toutefois si vous n’en avez pas ! Profitez plutôt de votre tranquillité…

Les nausées matinales


On parle souvent de nausées matinales. En effet, la plupart des femmes les ressentent au réveil. La meilleure solution, souvent dans ce cas, est de manger avant de vous lever du lit. En effet, ce serait l’estomac vide qui entrainerait cette hausse des nausées. Pensez donc à garder à côté de vous, une barre de céréales, des biscottes, des fruits secs… Vous pourrez ainsi manger dès votre réveil. Pour l’anecdote, je me rappelle de mon beau frère qui disait avoir l’impression de se faire réveiller par un petit écureuil tous les matins dans son lit : ma sœur…

Manger pour faire passer les nausées de grossesse

Mais cette technique peut être utilisée tout au long de la journée. Chez certaines femmes, manger, voire simplement grignoter quelque chose lorsque les nausées surgissent, les font disparaitre. Ainsi votre estomac n’est jamais vide.

Espacer les repas pour éviter les nausées

C’est pourquoi il est souvent conseillé de faire des plus petits repas et de les espacer. Vous pouvez par exemple rajouter à l’habituel trio petit-déjeuner / déjeuner / dîner, un goûter le matin et un dans l’après-midi. Vous pouvez également faire deux dîners : un en début de soirée suivi d’un petit encas comme un sandwich avant de vous coucher.

Faites bien attention à ne pas faire de trop gros repas où votre estomac serait prêt à déborder, c’est la bonne manière d’avoir du mal à digérer et de faire apparaître les nausées et surtout les vomissements…
En espaçant ainsi les repas, cela vous permet d’absorber des nutriments tout au long de la journée. Ainsi, si vous vomissez, vous aurez quand même gardé des nutriments du précédent repas. Cela vous aidera à ne pas perdre trop de poids.

Les petites astuces tout au long de la journée pour lutter contre les nausées et vomissements de grossesse

On retrouve différentes petites astuces qui peuvent aider à faire diminuer les nausées. Je les ai toutes testées, j’en ai trouvé certaines plus efficaces que d’autres. Mais chaque femme étant différente, le mieux est de les tester.

S’allonger pour atténuer les nausées de grossesse

Pour moi les nausées diminuaient beaucoup quand je m’allongeais. Alors comme j’ai la chance de travailler de chez moi- et même si cela me rendait totalement inefficace, m’allonger 30 minutes m’aidait à diminuer les nausées. Même si ce n’était que pour 15 minutes de tranquillité ensuite et qu’il fallait recommencer ainsi en boucle ! Oui, oui, je ne vous parle pas de mon efficacité pendant cette période…

De la fraicheur contre les nausées

Lorsqu’une nausée apparaît, vous pouvez essayer de sucer un bonbon à la menthe, pensez par exemple aux Ricola sans sucre qui sont plutôt bien. Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez aussi tenter le chewing gum à la menthe…

Prendre l’air frais peut aussi être une bonne solution. Et en même temps cela vous occupera l’esprit. Car ma conclusion tirée de cette période peu réjouissante des nausées/vomissements est que notre corps sent quand il peut se permettre de « se relâcher ». Dans une certaine mesure évidemment… Mais j’ai vraiment l’impression (et en en discutant autour de moi je constate le même phénomène) que lorsque notre esprit est occupé, que nous sommes très concentrées sur autre chose, que nous sommes au travail etc, nous ressentons beaucoup moins les nausées. Ainsi beaucoup de femmes enceintes voient une masse de nausées s’abattre sur elle le soir en rentrant du travail. Car le corps ressent que la journée est finie, la pression retombée et il peut se détendre. Voilà la théorie que mes mois de nausées et vomissements m’ont permis de mettre au point ! 😉

Vous pouvez aussi par exemple essayer de respirer du citron. Chez certaines, cela fonctionne, pour moi cela n’avait pas vraiment d’effet.

De l’importance de s’hydrater

Le citron aiderait également à s’hydrater. En effet, souvent avec les nausées et vomissements l’envie de boire disparait et même nous répugne… Pour certaines, rajouter du citron dans l’eau la ferait mieux passer. Ce qui a le mieux marché pour moi était de mettre un fond de sirop à la menthe sans sucre dans mon eau. Ensuite, lorsqu’on a du mal à boire, il faut faire comme lorsqu’on a la gastro pour se réhydrater. Buvez ainsi de toutes petites gorgées pour éviter de vous donner l’envie de vomir, et faites-le très fréquemment tout au long de la journée.

En effet, rappelons-le, boire est primordial pendant la grossesse pour le développement du bébé. Les femmes enceintes doivent ainsi boire encore plus que les autres, elles devraient boire 10 verres d’eau par jour. Si cela vous aide à boire plus, vous pouvez aussi boire du thé (en quantité limitée car ce n’est bon pour le bébé à trop haute dose) ou des tisanes. Attention néanmoins, certaines tisanes sont mauvaises pour le bébé pendant la grossesse, renseignez vous donc. Le romarin par exemple est neurotoxique pour le bébé.

Le gingembre, un ingrédient miracle pour les nausées de grossesse

Vous pouvez notamment vous faire des tisanes de gingembre, le gingembre étant reconnu pour soulager les nausées. Vous pouvez aussi acheter du gingembre en poudre que vous versez dans un peu d’eau. Ou encore plus simple, vous pouvez en déposer un peu sur votre main et l’avaler directement ! J’ai trouvé que le gingembre aidait un petit peu mais ce qui m’a le plus aidé ce sont les comprimés à base de gingembre notamment que ma généraliste m’avait prescrits. Il s’agit des comprimés « nausées » de la marque Maternov. Il faut en prendre 2 le matin et 2 le soir avec un grand verre d’eau.

Nausées de grossesse : les médecines douces s’en mêlent

Si vous aimez les médecines douces, les nausées de grossesse vous permettront de vous faire plaisir (vraiment sympas ces nausées !).

L’homéopathie pour faire passer les nausées et vomissements

En pharmacie vous pourrez trouver de l’homéopathie. Vous pouvez demander conseil à votre médecin ou pharmacien mais on vous donnera ainsi des « remèdes génériques » et pas forcément adaptés spécifiquement à votre cas. Par exemple, il y a Nux Vomica 9CH qui est le grand classique. C’est celui que j’ai pris. Puis j’ai fini par aller voir mon homéopathe qui, elle, m’a donné un traitement vraiment adapté à mon cas. On ne comprend pas forcément mais en fonction de son type de profil (par exemple frileux, jaloux ou non, etc), l’homéopathe donne des granules vraiment adaptées. C’est dur de dire si cela a vraiment été efficace, notamment parce que le traitement a coïncidé avec le moment où je rentrais dans le 4e mois et où mon gynéco m’avait en plus donné un médicament… Toujours est-il que ça s’est quand même amélioré et qu’on ne perd rien à tester l’homéopathie !

L’acupuncture pendant la grossesse

Ensuite, vous pouvez aussi vous lancer dans l’acupuncture. Je n’en avais jamais fait et j’ai une phobie terrible des prises de sang (à cause des aiguilles en particulier !). Mais j’étais tellement désespérée que je n’ai pas réfléchi à deux fois quand j’ai lu les bienfaits que cela pouvait avoir. L’idéal est de trouver un praticien spécialisé dans les maux des femmes enceintes. J’avais une sage-femme qui faisait de l’acupuncture près de chez moi : banco ! Mon verdict : les aiguilles ça passe même si ce n’est pas très agréable au moment où ça pique.

La séance m’a vraiment fait du bien même si ça ne supprime pas nausées et vomissements. J’y suis retournée une seconde fois. Et une troisième fois pour faire traiter mon zona en même temps (mais ça c’est une autre histoire bien sympa de grossesse…). L’avantage de voir une sage-femme en plus est qu’une partie est remboursée par la sécurité sociale et en cette période aux coûts divers et variés ce n’est pas négligeable !

L’osthéopathie de grossesse

Enfin, une autre méthode douce que vous pourriez avoir envie de tester et qui reste quand même plus agréable que les aiguilles c’est l’ostéopathie. Personnellement, je n’ai pas essayé mais mon ostéopathe m’avait dit qu’elle pouvait travailler sur les nausées. J’aurais dû essayer mais pour une raison inconnue je ne l’ai pas fait !

Quand les hormones diminuent : le répit (ou presque !)

Le fameux cap des 3 mois : mythe ou réalité?

« Normalement » les nausées de grossesse disparaissent à la fin du 3e mois. Le problème c’est qu’on ne sait jamais que veut dire la fin du 3e mois : est-ce 3 mois de grossesse entière ou 3 mois depuis les dernières règles. La nuance est ténue mais cela représente quand même 2 semaines, et quand on n’est vraiment pas bien, ça compte ! J’harcelais tous les professionnels médicaux pour savoir si on parlait de 12sa ou bien de 14sa pour parler de la fin du 3e mois. Les réponses étaient assez vagues et souvent de l’ordre de « entre les 2 », « vous verrez un jour, d’un coup vous n’aurez plus rien ». Du coup tous les matins je me réveillais avec l’espoir d’en avoir fini avec les nausées mais surtout les vomissements !

La réalité, du moins la mienne, est toute autre ! Pour beaucoup de femmes autour de moi également. Elles évoquaient plutôt les 3 mois et demi.

Quand la mauvaise digestion prend le relais des hormones…

Dans mon cas, les nausées ont continué bien au-delà et mon gynéco m’a expliqué que ce n’était plus lié aux hormones à ce stade mais plutôt une gastrite. Mon estomac n’était en fait pas en bon état… Il m’a prescrit un médicament qui aide à digérer : l’Oméprazole.

Et surtout je fais très très attention à tout ce que je mange. Bonjour pâtes et semoule à l’épeautre, petits légumes vapeurs et blanc de poulet. Au revoir les bonnes glaces de l’été et tous ce qui est gras. Essayez de remarquer ce qui passe moins bien dans votre alimentation pour le bannir. Moi c’étaient les œufs et effectivement , avant même que je lui en parle, mon gynéco m’a dit que le jaune d’œuf était très indigeste. Il m’a aussi déconseillé poivrons, piment, chocolat noir… L’avocat en revanche passe très bien chez moi et en plus ça cale bien… A vous ensuite de voir ce qui passe bien et ce qui passe moins bien, mais essayez de manger le moins gras possible tant que les nausées sont encore présentes.

Pensez également à vraiment bien mâcher les aliments pour que, arrivés dans l’estomac, ils soient déjà pré-digérés. Par ailleurs, essayez de boire plutôt en dehors des repas, car l’eau rendrait plus difficile le travail des enzymes pour digérer dans l’estomac.

J’espère que toutes ces petites astuces vous aideront à vous sentir mieux. Ce n’est pas un moment drôle à vivre mais un petit bébé est là dans le ventre, et, c’est bien le principal !!
Si vous avez d’autres conseils pour lutter contre les nausées et vomissements de femme enceinte, n’hésitez pas à nous les partager en commentaire !

No Comments

Post A Comment