Comment préparer son corps à l’accouchement ou même le déclencher ?

Comment préparer son corps à l’accouchement ou même le déclencher ?

dernier mois de grossesse

Le dernier mois de grossesse pointe le bout de son nez, vous êtes maintenant considérée comme à terme ! Pour celles qui devaient rester alitées, cela sonne la fin de ce repos imposé. Vous allez pouvoir vous relever et faire tout ce que vous ne pouviez plus faire ! Vous vous demandez certainement ce que vous pouvez faire pour aider votre corps à se préparer à l’accouchement. Certaines ,même, n’en peuvent vraiment plus et cherchent des astuces pour déclencher l’accouchement.Nous vous dévoilons de nombreuses astuces pour être prête pour le jour J !

Comment préparer son corps à l’accouchement ?

L’acupuncture

acupuncture

Cette pratique consiste à positionner des aiguilles sur des points spécifiques. Elle permet de préparer votre corps en stimulant l’utérus, faisant descendre bébé, l’aider à trouver la bonne position et assouplir le col de l’utérus ainsi que votre périnée. Elle peut aussi aider à déclencher le travail. Nous vous conseillons de consulter une sage-femme formée en acupuncture qui connaîtra donc très bien ce qu’elle fait.

L’ostéopathie

Un rendez-vous chez l’ostéopathe quelques temps avant l’accouchement peut être bénéfique pour préparer le bassin. Il pourra aussi soulager vos maux du dernier mois, comme le mal de dos, par exemple.

L’homéopathie

Nous vous conseillons de consulter un médecin homéopathe ou une sage-femme formée en homéopathie pour un traitement bien adapté. L’auto médicamentation doit être évitée.

L’homéopathie est une médecine douce qui va harmoniser les effets des hormones et donc créer un terrain propice à l’accouchement.

Pour le stress avant l’accouchement, vous pouvez prendre du Gelsenium ou Ignatia 5ch dans les semaines précédant l’accouchement.

L’homéopathie ne déclenchera pas le travail mais peut provoquer un peu la nature. Si votre accouchement se fait attendre vous pouvez prendre une dose d’Actae racemosa et Folliculinum en 9ch puis en 15ch 6 heures après et en 30ch encore 6 heures après.

Le jour de l’accouchement, pour accélérer la dilatation du col vous pouvez prendre dès le travail 2 granules de Caulophyllum 5CH 2 granules toutes les 10minutes et l’associer à Actae racemosa 5ch 2 granules toutes les heures. Parlez-en aux équipes de sages femmes le jour J pour les tenir informées.

Si vous avez une péridurale vous pouvez prendre Hypericum perforatum 5ch  1 dose avant l’accouchement et 1 après.

En cas de césarienne ou épisiotomie vous pouvez prendre Staphysagria 5ch, 2 dose dès que la césarienne est annoncée.

Pour vous remettre après l’accouchement Arnica Montana 9ch est recommandé 3 fois par jour 2 granules pendant 3 jours maximum.

La tisane de feuilles de framboisier

tisane feuilles framboisier

On en trouve en magasin bio ou en pharmacie. Elle a un effet stimulant et tonifiant sur l’utérus. Elle permet ainsi de rendre les contractions plus efficaces et de raccourcir la durée de l’accouchement. Elle éviterait aussi d’accoucher après terme et donc de devoir avoir recours au déclenchement. A consommer en infusion trois tasses par jour. Notez cependant, que contrairement à ce que pourrait le laisser penser son nom, la tisane n’a aucun goût de framboise ! A consommer surtout à partir du 9e mois de grossesse.

Vous pouvez continuer votre cure le jour même de l’accouchement. Dès les premières contractions, préparez une infusion bien concentrée et buvez en régulièrement jusqu’à l’accouchement. Vos contractions seront ainsi plus efficaces.

Manger des dattes

Consommer des dattes pendant le dernier mois de grossesse favorise la dilatation du col. La composition des dates se rapprocherait de celle de l’ocytocine qui est cette hormone naturelle responsable du travail et des contractions. Manger 6 dattes par jour lors du dernier mois de grossesse réduirait ainsi la durée de l’accouchement. Une étude a ainsi été réalisée à ce sujet en Jordanie en 2011. Elle a ainsi démontré que les femmes ayant consommé 6 dattes par jour pendant le mois précédant l’accouchement avaient une dilation du col plus rapide et presqu’aucune n’avait eu besoin d’être déclenchée.

Attention toutefois à la consommation de dattes si vous souffrez de diabète gestationnel. En effet celles-ci sont très sucrées ! Vérifiez donc auprès de votre gynécologue ou sage-femme avant de vous lancer dans une cure.

Faire du ballon

Vous pouvez utiliser un ballon de Pilate pour favoriser la descente de bébé et l’aider à se placer correctement. Voici quelques exercices utiles :

-Rebondir sur le ballon pour favoriser la descente de bébé

-Effectuer des mouvements circulaires du bassin sur le ballon

-Se mettre à quatre pattes et poser les avant-bras sur le ballon en laissant son ventre dans le vide

-Faire la position de la petite sirène en s’appuyant sur le ballon allongée sur le côté pour vous étirer et aider à la respiration

Comment déclencher l’accouchement naturellement ?

Vous voyez la date du terme se rapprocher à grands pas et bébé n’a toujours pas décidé de pointer le bout de son nez. Vous aimeriez éviter d’aller après terme ou d’avoir recours à un déclenchement. Nous vous donnons ici quelques astuces mais n’oubliez pas : c’est bébé qui décide lorsqu’il est prêt à sortir !

S’activer pour déclencher l’accouchement

danser enceinte

Maintenant que vous êtes dans le dernier mois de grossesse, vous pouvez reprendre des activités que vous n’osiez peut-être plus faire de peur de voir bébé arriver trop tôt. A vous les promenades, shopping, grand ménage de la maison… On dit souvent que marcher, faire les vitres et monter et descendre les escaliers favoriseraient l’accouchement.

Toutefois ces techniques ne sembleraient efficaces que si le corps est déjà prêt. Elles favoriseraient la descente du bébé, l’ouverture du bassin, la dilatation du col de l’utérus et le début du travail.

Attentions toutefois à ne pas en faire trop et vous épuiser juste avant l’accouchement ! Il vous faut garder des forces pour l’accouchement !

La fameuse méthode à l’italienne

On dit que faire l’amour pourrait déclencher le travail. Une étude menée par le Royal College of Obstetricians and Gynaecologists de Londres en 2001 l’a même prouvé ! Deux facteurs en seraient responsables. Le premier est lié à l’hormone des prostaglandines qui est présente dans le sperme et qui permettrait la maturation du col de l’utérus. On retrouve d’ailleurs cette hormone dans les gels utilisés pour les déclenchements artificiels. Toutefois les chercheurs ajoutent qu’il faudrait faire 3 fois l’amour par jour pour que cela fonctionne.  Il y aurait alors le même taux de prostaglandines dans les éjaculations que dans les gels utilisés en maternité. Le second facteur est également hormonal. Il concerne l’ocytocine qui est l’hormone du plaisir sécrétée au cours d’un orgasme. Celle-ci favorise le déclenchement des contractions.

Manger épicé

plats épicés

On dit que manger épicé entrainerait l’accouchement. En effet cela stimulerait vos intestins qui stimuleront eux-mêmes votre utérus et cela provoquerait des contractions. A vous donc le poulet tandoori ou le tikka massala !! Attention toutefois à ne pas en abuser, surtout si vous n’êtes pas habituée à ce type de nourriture. Ce serait bête de faire une indigestion !

Le massage des seins

Au cours de la grossesse les seins sécrètent une hormone appelée prolactine qui les prépare à l’allaitement. Avant la naissance cette hormone est à son pic et on peut favoriser sa production en se massant les seins et les mamelons quelques jours avant l’accouchement. Vous pouvez stimuler l’ensemble du sein avec un massage lent et régulier autour de l’aréole. Si vos mamelons ne sont pas trop douloureux, vous pouvez aussi les stimuler.

Certaines mamans disent même que l’on peut utiliser le tire lait pour encore plus d’efficacité…

Faire une balade en voiture

Voici une autre méthode que vous pourriez essayer pour déclencher naturellement votre accouchement. Les mouvements de la voiture sur la route et notamment les trous et bosses entraineraient une pression de la tête du bébé sur le col de l’utérus. Pourquoi ne pas tenter une balade sur des pavés ?!

Le décollement des membranes pour déclencher l’accouchement

Si toutes ces précédentes techniques naturelles n’ont pas fonctionné, vous pourrez peut-être avoir recours à un décollement des membranes avec l’avis de votre médecin ou sage-femme. Il va alors séparer avec son doigt le sac amniotique du col de l’utérus. Cette méthode fonctionne plus ou moins bien en fonction des femmes. Cela provoque la libération de prostaglandine (hormone qui contribue au déclenchement du travail). Il faut évidemment que votre col soit déjà un peu dilaté pour pouvoir effectuer cette procédure médicale sinon le médecin n’aura pas accès aux membranes. Attention en revanche aux faux espoirs, cette technique ne marche pas du tout à tous les coups pour déclencher l’accouchement !

Prendre de l’huile d’onagre

Cette méthode peut être conseillée pour les femmes ayant dépassé leur terme ou qui l’avaient dépassé lors d’un précédent accouchement. Cette huile aiderait le col à se ramollir et à s’effacer en favorisant la production de prostaglandine.

Demandez conseil à votre médecin ou sage-femme avant d’y avoir recours pour savoir quand commencer et en quelle quantité.

Vous devriez pouvoir trouver de nombreuses astuces dans cet article dans lesquelles vous pourrez piocher pour rendre votre dernier moins de grossesse plus serein et vous préparer tranquillement à l’accouchement. Si bébé se fait désirer, plusieurs méthodes peuvent être testées mais n’oubliez pas le plus important est qu’il aille bien. Et puis quoi que l’on fasse le chef à bord reste ce petit bébé ! Prenez votre mal en patience et occupez vous l’esprit. Vous pouvez par exemple vous lancer dans le DIY, on vous en donne toutes les vertus dans cet article !

Si vous avez essayé d’autres astuces ou entendu parler d’autres méthodes, n’hésitez pas à nous les partager !

No Comments

Post A Comment

AvecTendresse