Des bienfaits des activités manuelles

Des bienfaits des activités manuelles

Tout ce qu’il faut savoir sur les activités manuelles

 

Pour ce premier article, nous souhaitions vous parler des bienfaits des activités manuelles. Elles reviennent en force aujourd’hui et ce n’est pas un hasard.

Les activités manuelles : le contre pied de notre société

Dans une vie où nous courons après le temps, créer nous permet de nous poser. Dans une vie où tout est fabriqué à l’autre bout de la planète, créer soi-même nous permet de voir le produit se créer sous nos yeux et surtout sous nos mains. Dans une vie où tout le monde achète les produits des mêmes enseignes et toutes les enseignes proposent les mêmes produits, se lancer dans une réalisation permet d’affirmer son goût et son unicité.

Les activités manuelles, le DIY, les loisirs créatifs, la création, la personnalisation… toutes ces tendances qui ont le vent en poupe nous permettent donc de prendre le contre pied de tous ces phénomènes de société qui nous posent problème, nous interrogent, et que nous ne validons pas forcément.

 

Les bienfaits des activités créatives

Mais concrètement qu’est ce que cela nous apporte de créer de nos mains ?

Tout d’abord, j’ai envie de dire que se lancer dans le DIY, une création, une activité manuelle, c’est :

Oser

Oser se lancer.  Il y a beaucoup de choses qu’on n’ose pas faire dans nos vies, qu’on ne s’autorise pas, on n’a pas envie de prendre le risque, on a peur de rater, d’échouer. Et pourtant ! En osant se lancer dans la création, c’est à la fois un petit challenge car on a peu à perdre, il y a peu d’investissement que ce soit financier ou affectif, mais en même temps un challenge qui nous ouvre de grandes portes. En osant donc se lancer des petits défis dans notre vie c’est comme cela qu’on apprend à en accepter et se donner des défis de plus en plus grands petit à petit.

La confiance en soi

Et oui, quand on réussit un défi qu’on s’est lancé, on gagne en confiance en soi ! Ce qui nous permet de moins hésiter la fois suivante… Voici donc une autre vertu de pratiquer une activité créative. Partir de rien et obtenir quelque chose. Et tout cela à la force de ses doigts en ajoutant souvent une dose de réflexion. Quelle satisfaction ressentie lorsque notre création est complètement finie ! Quelle joie, quelle fierté… Il y a aussi la surprise de voir à quoi cela ressemble finalement, car on se lance dans quelque chose qu’on ne visualise pas forcément encore vraiment. Ensuite on a envie de le montrer autour de nous, de dire à tout le monde « c’est moi qui l’ai fait !! ».

Avouons-le, c’est plutôt agréable de recevoir des compliments, d’entendre des « je ne sais pas comment tu fais », « jamais je n’aurais pu faire ça », « tu es tellement douée de tes mains », « tu as de l’or entre les doigts » et j’en passe… Encore une fois, voilà de quoi booster notre confiance en soi, et tout en restant humble évidemment, c’est toujours bon pour son ego !

Gater ses proches

Quand on a de si gentils retours de notre entourage, on a aussi envie de leur faire plaisir, de les gâter, de leur faire une petite surprise. Une naissance, un anniversaire, un mariage, un baptême… Ce sont autant de bonnes occasions de se lancer. Une petite cousette pour la grande soeur, un tricot pour le bébé, un bricolage ou encore un élément de décoration. Gâter ses proches, voir leur réaction, leur émotion à saisir combien c’est fait avec tout notre amour. Et finalement ressentir de la joie car eux en ressentent en ouvrant votre création…

La personnalisation

L’avantage du DIY et des activités manuelles c’est aussi qu’il est possible de personnaliser plein de choses… Une cousette avec un prénom, une jolie décoration avec une date symbolique, un sac avec l’animal préféré de l’enfant,… On peut réaliser des choses qu’on ne trouve nulle part en magasin ou pas à son goût… Un tricot avec sa couleur préférée dans une laine de qualité et bien chaude, des habits de poupée chic et moderne ou encore un pantalon qu’il ne faille pas retrousser lorsqu’on est petite ! C’est aussi le plaisir de porter une création unique, que l’on ne retrouvera pas sur la voisine. Et encore une fois porter, afficher, exposer, trimballer ou encore utiliser sa propre création, ça booste sa confiance en soi !

Un temps privilégié

Mais l’utilité » en soi de notre création n’est pas son seul bienfait. Une autre vertu des activités manuelles est le temps de l’activité en tant que tel. Ce temps que l’on prend. Ce temps que l’on se donne. Ce temps même que l’on s’offre. Un temps pendant lequel notre esprit va se concentrer sur la manière dont on peut arriver à obtenir le résultat voulu, sur la manière d’obtenir le plus joli rendu et enfin sur ce que nos mains font. C’est donc un temps où nos soucis quotidiens, nos pensées néfastes, nos problèmes à résoudre ou encore notre liste de courses n’ont pas leur place. Et ce type de pensées qui revient souvent au galop dans notre tête pendant nos diverses occupations se retrouvent éloignées pendant ce temps. Car notre esprit est tellement concentré sur quelque chose de concret et dans lequel on s’investit qu’il y reste.

Développer sa créativité

Ce temps, ce cadeau que l’on s’offre à soi-même va aussi avoir un intérêt extérieur. Il va nous permettre de développer notre créativité. Avoir de nouvelles idées, inventer, trouver des solutions à un problème sur une création, affuter son œil créatif… Ce sont autant de qualités qui se développent et que l’on va pouvoir mettre à profit dans d’autres domaines de notre vie. Que ce soit au travail, dans la compréhension des choses qui nous entourent, dans l’éducation de ses enfants, dans son couple,… Autant dire que les activités manuelles ont de bons impacts dans tous les domaines de notre vie..!

 

Un nouveau rapport au matériel

Enfin le dernier élément qu’il est intéressant d’aborder concerne ce besoin actuel de revenir au matériel. On observe un réel ras-le-bol de cette société de dématérialisation. Tout nous échappe, l’on se sent pion parmi des géants. Tout ceci pouvant notamment mener à un certain sentiment d’anxiété, de vide, d’inutilité et de perte de repères. Et ce mal peut toucher tout le monde.

Rappelons nous du livre La révolte des premiers de la classe de Jean-Laurent Cassely. Ce dernier y traite de ce phénomène de jeunes diplômés Bac +5 de grandes écoles, qui décident d’entamer une réorientation professionnelle après leur diplôme en poche. Selon l’APEC, ils seraient 14% à prendre cette décision dans les deux années après l’obtention de leur diplôme. Parmi eux, 7000 se dirigeraient vers les métiers de l’artisanat. Se lancer dans un CAP après un Bac +5 devient ainsi plus courant que ce que l’on ne le croit. Et surtout cela n’est plus forcément vu comme un échec ou un déclassement. Le diplômé qui ose se lancer apparaît plus comme un « héros ». Il ose sortir de sa zone de confiance pour retrouver du sens dans ce qu’il fait.

 

Le rapport au matériel nous permet de donner du sens à notre travail, de nous ramener dans le réel, le concret, de trouver de nouveaux repères, de ne plus se sentir perdu dans une vaste immensité. Le retour à la matière rassure.

 

Alors usons et abusons des activités manuelles ! C’est bon pour nous, notre entourage, la société et même la planète !

No Comments

Post A Comment